3 200 00 Juifs polonais n’émigrent pas.

Ecrit par Marc-André Charguéraud le 10 juillet, 2012

3 200 00 Juifs polonais n’émigrent pas.
1933-1939

Plus de 90% seront assassinés par les nazis.

 

Cet article est extrait d’une nouvelle série de :
« 50 idées reçues sur la Shoah »
nouvelle série qui sera publiée en 2013.

 

Cordialement vôtre, Marc-André Charguéraud
Trouvez également dans mon blog, les articles récemment publiés.
La Shoah revisitée (
http://la-shoah-revisitee.org)

Consultez aussi mon site :Expliquez-moi !
Actualité économique et financière. Compréhensibles par tous, quelques lignes situent le problème et suggèrent des solutions

Entre 1933 et 1939, 50% des Juifs du Grand Reich ont fuit le régime nazi. En Pologne seuls 4% des Juifs polonais sont partis avant que le désastre ne s’abatte sur eux.[1] Un déséquilibre fatal alors que pendant cette période les persécutions en Pologne ont été d’un niveau proche de celles qui ont sévit en Allemagne.

Les Juifs polonais ont été exclus de l’économie contrôlée par l’Etat.[2] L’accès à la fonction publique à quelque niveau que ce soit leur est interdit. Le boycott de l’industrie, des professions libérales et des magasins juifs se généralise.[3] Il y avait 9.500 boutiquiers en 1929, ils ne seront plus que 3.000 en 1938. La licence nécessaire leur a été retirée, alors que le nombre de leurs concurrents non juifs ne diminuait que de 2%.[4]

 

En 1937 les associations professionnelles de docteurs, d’ingénieurs et d’architectes adoptent les « paragraphes aryens » qui interdisent aux Juifs d’exercer ces professions. L’accès aux universités est limité par l’établissement de quotas et par la violence que font régner des étudiants fascisants sur leurs condisciples juifs.[5] Comme en Allemagne, le délit d’opinion soumet les Juifs à l’arbitraire le plus abject. Le délit d’injure à la nation polonaise fait son apparition en 1936. Seuls les Juifs s’en rendent coupables.

 


[1]   140 000 Juifs polonais sur un total de 3 300 000. 439 000 Juifs du Grand Reich (Allemagne, Autriche, Protectorat de Bohème-Moravie)  sur un total de 869 000.

MARCUS Joseph, Social and Political History of the Jews in Poland 1919-1939, Mouton Publishers, New York,1983, p 388.

BAUER Yehuda, American Jewry and the Holocaust The AJJDC 1930-1945, Wayne State University Press, Detroit, 1981, p 29.

GUTMAN Israel, Encyclopedia of the Holocaust, Collier MacMillan, London, 1990, p. 1799.

MENDELSOHN  Ezra, The Jews of East Central Europe between the World Wars, Indiana University Press, Bloomington, 1983, p.167

[3] HELLER Celia, On the Edge of Destruction : Jews of Poland between the Two World Wars, Schoken Books, New York, 1977, p. 76

[4] MARCUS, op. cit. p. 243.

[5] DAWIDOWICZ Lucy, The Holocaust and the Historians, Harvard University Press, Cambridge, 1981, p. 92.

10Juil

Comments are closed.