Kitniyoth – Légumineuses (Pessah 5771)

Grand Rabbin Sépharade de Bruxelles le 22 avril, 2011

Merci au Grand Rabbin Sépharade de Bruxelles, Chalom Benizri, de partager ces réflexions avec nous

Merci au Grand Rabbin
de la communauté Sépharade de Bruxelles,
Chalom Benizri, de partager ces réflexions avec nous.

Kitniyoth
Légumineuses (Pessah 5771)

 

Le hamets interdit durant la fête de Pessah de par l’ordonnance de la Thora, s’applique aux cinq sortes de céréales fermentées: blé, orge, épeautre, avoine et seigle. Toute autre espèce de céréale, telle que le riz le millet, même si elles gonflent par effet de fermentation, ne sont pas frappées par l’interdit ; ils sont appelés  »kitniyoth » , légumineuses et il est permis de les consommer pendant Pessah.
>> SUITE de cet article »

Pessah 5771

Grand Rabbin Sépharade de Bruxelles le 18 avril, 2011

Merci au Grand Rabbin Sépharade de Bruxelles, Chalom Benizri, de partager ces réflexions avec nousLes mille . et une nuit

La nuit du seder occupe une place des plus prestigieuse dans la transmission du patrimoine culturel et cultuel du peuple juif.

>> SUITE de cet article »

25 Aniversario de la ‘Emisión Sefarad’

webmaster Sefarad.org le 5 avril, 2011

Emisión en Sefardí

Lunes a las 14.25 h. y Martes a las 01.15 h. y 04.15 h. U.T.C

Emisión en sefardí – 25 Aniversario de la ‘Emisión Sefarad’ – 04/04/11

 
 

04 abr 2011

 

Tres generaciones sefardíes: Matilda, Rajel y Darío en un viaje en el tiempo: Celebración del 25 Aniversario de la Emisión Sefarad de Radio Exterior de España.

Contamos con la presencia de Diego Carcedo, periodista y personalidad de Radio y Televisión Española y Darío Meta Barnatán interpretando música al piano en vivo: Poesía Sefardí Contemporánea del libro-cd La Ija i la Madre Komo la Unya i la Karne: « La lingua arrebivida » y « Ninya, manseva, mujer ».

Breve fragmento de primeros programas.

Kantes « Ayí, ayí a los kampos verdes »: Eleonora Alberti. »Letra de amor » : Letra, música e interpretación: Rajel Barnatán. Interpretación al piano por Darío Meta:

Sonata Opus 66 en Mi bemol de Joseph Hayden y una versión de Nina Simone « Love or leave me », voz y piano: Darío Meta Barnatán.

Diaspora Egypte – Que sont-ils devenus ?

webmaster Sefarad.org le 10 février, 2011

Contribution / Jamy Tivoly


 Rappel de nos sections « Diaspora »

Rhodes Les Enfants du Nil - Children of the Nile - Yeladei Mitzrayim - Awlad el Nil Shalom Bwana; Les Séfardim du Congo; Les Sefardis del Congo;The Sephardim of the Congo Afrique du Nord
Rhodes Les Enfants du Nil
Children of the Nile
Yeladei Mitzrayim
Awlad el Nil
Shalom Bwana
Les Séfardim du Congo
Los Sefardis del Congo
The Sephardim of the Congo
Afrique du Nord
Categories: Diaspora,Sefarad

Viaje en tierra de Sefarad. Por « Rosy Hemmo »

webmaster Sefarad.org le 6 novembre, 2010

Articles de  « Rosy Hemmo« 

Viaje en tierra de Sefarad.

Todos los anyos, los myembros del foro de la tela (Internet) basho la apelasion LadinoKomunita i su fundadora, Rachel Bortnik Amato kien la alavamos todos, organizan un enkuentro afin de « vermos la kara ». En este grupo mos eskrivimos todos en Djudeo-Espanyol, ke sea en kual parte del mundo onde moramos.

El primero fue en Erets Israel, en el anyo 2006 onde mos adjuntimos al grupo de Djudios sefaradis israelianos « de Letche i de Miel », el segundo en Turkia, el siguente en Ardjentina i este anyo, oktubre 2010, fue en Espanya.

MORE >>>

Exode oublié – Juifs des pays arabes Emission Al Jazeera

Moïse Rahmani le 13 septembre, 2010

Al Jazeera a consacré, ce week-end, une émission, préparée il y a plus d’un mois, aux Juifs des pays arabes.

 L’émission et l’interview sont au
http://sefarad.org/videos/JuifsDdesPaysArabes_AlJazeera.php

Une équipe est venue m’interviewer plus d’une heure le 14 août 2010. Mon épouse a filmé, d’assez loin, sur un appareil de photos, ce qui explique la mauvaise qualité du son.

Je me suis exprimé en français, sauf au début, où je me suis présenté et souhaité aux téléspectateurs un bon Ramadan, en arabe égyptien.

Les questions posées (l’intervieweur voulait que je reprenne sa question, comme si je faisais un monologue)  allaient dans un sens très spécieux :

Pourquoi les Sépharades haïssent-ils les Arabes ?

Pourquoi Israël ne veut pas d’un état palestinien ?

Comment vivions-nous dans les pays arabes ?

Les Juifs ont été encouragés au départ par Israël.

Israël et les organisations juives ont payé les gouvernements arabes pour que les Juifs partent.

Les Juifs ont reçu de l’argent pour quitter les pays arabes.

La seule partie de l’interview qui ait été diffusée me fait parler de la dénaturalisation des Juifs devenus égyptiens en 1922 (l’Egypte jusque-là vassale de l’Empire ottoman, devenue indépendante, avait adopté une loi accordant la citoyenneté égyptien à toute personne née dans l’Empire et résidant en Egypte à cette date. Mon grand-père, z  » l, le devint, mon père, z  » l, né en Egypte le devint aussi. En 1947, son passeport lui fut retiré et nous devînmes apatrides.

J’ai raconté cet épisode dans mon livre « L’Exode oublié, Juifs des pays arabes » paru aux Editions Raphaël, Paris, en 2000 et réédite par les Editions Luc Pire, de Bruxelles, en 2006 sous le titre « Refugiés juifs des pays arabes, l’Exode oublié ». Cet ouvrage traite du problème non reconnu à ce jour des Juifs chassés ou forcés au départ des pays arabes.

J’ai aussi dit – et cela a été repris, qu’il y avait  quatre-vingt mille Juifs en Egypte et qu’il en reste  seulement une  cinquantaine aujourd’hui et sur le  million de Juifs vivant alors dans les pays arabes, il n’en restait, aujourd’hui, que quatre mille environ.

Lors de notre entretien, j’ai insisté sur un fait très important : dans mon ouvrage je cite une quarantaine de témoignages de Juifs vivant dans les pays arabes. Aucun, je répète aucun, ne contient de haine contre les peuples qui nous ont spoliés et chassés. D’ailleurs, à la fin de l’interview, un des journalistes qui n’avait, manifestement, pas compris et ignorait tout du sujet, m’a demandé, off records, « si je comprends bien, vous tenez les Arabes pour responsables de votre départ ! » Ma réponse a été très claire : nous n’en voulons pas aux Arabes mais à leurs gouvernants qui nous ont chassés, exception faite du Liban dont le gouvernement et l’armée n’ont  pas négligé de protéger la communauté juive (signalons que la population libanaise était en grande partie chrétienne maronite) mais les Juifs du Liban sont partis vers d’autres pays où les problèmes de sécurité ne se posaient pas.

J’ignore dans quel sens  cette émission a été pensée. Je crois, sans grand risque de me tromper, que la chaine voulait montrer que les Juifs étaient des «  ingrats », eux qui étaient si bien traités, qu’ils sont partis en emportant des milliards, alors que la vérité est qu’ils ont quitté leurs foyers avec une valise, voire un baluchon, sans biens de valeur, parfois un seul bijou leur était autorisé, et que, dans certains cas, en Egypte au moins, en 1956-1957, il leur était interdit d’emporter leurs photos ! Mais je vous renvoie à mon livre.

Nous devons faire traduire en français toute cette émission afin de comprendre dans quelle direction ce débat a été orienté.

Moïse Rahmani

Section PHOTOS Elie Capelluto

webmaster Sefarad.org le 13 septembre, 2010

Souvenirs de Rhodes et du Congo Belge De Elie Capelluto

Le lien de la section PHOTOS avec ses explications
PHOTOS

Un texte en haquetia: Dezde que lleguí al Canadá,

Moïse Rahmani le 9 août, 2010

Avant tout, LA HAQUETIA explications

par Solly Lévy, Tangérois exilé à Toronto

Dezde que lleguí al Canadá,

Dezde que lleguí al Canadá, me metí bien metido en la comunidad de los Sefardim de Montreal. 90% de géntez de Marruecos que empesaron a emigrar a fináled de loz años 50 y la mayoría llegó como mozótroz a fináled de los 60. De todo había, como pasa siempre. g Gente de lo meg jorcito que se cuede hallar en el ‘olam pero tamién shol-lo y mol-lo y capía aburacada. (Shol-lo y mol-lo y capía aburacada significa fulano y mengano pero con matiz muy peyorativo.)
>> SUITE de cet article »

A SUJETO DE LA INKIZISON EN AMERIKA-UNOTRA FERIDA DE LA ISTORIA

webmaster Sefarad.org le 21 juillet, 2010

Unas chikas notas sovre el kapitolo de los tribunales del Santo Oficio

Matilde Gini de Barnatán

Un courrier de Haim Vidal Sephiha

Moïse Rahmani le 9 juillet, 2010

De  Patricia Amardeil Professeur du Lycée Français de Madrid qui m’a écouté témoigner avec son groupe d’élèves, il i a 2 ans, au Mémorial de Paris.

KARINYO,
Haim-Vidal

Début du message réexpédié :
De : « Patricia Amardeil »
Chers vous deux, je viens de rentrer de Pologne.Nous avons passé 5 jours à Cracovie et Auschwitz avec des jeunes gitans et des jeunes volontaires du lycée.Tout s’est bien passé, il y a eu des moments très émouvants . Nous avons oragnisé une petite cérémonie sur la dalle des judéo-espagnols, nous avons mis de petites pierres d’Espagne sur la dalle et ce sont les gitans qui ont apporté le drapeau israélien et l’ont déposé au pied de la dalle.

Je vous embrasse tous les deux.

Patricia

La synagogue du Rambam au Caire, ou l’occasion perdue -Michelle Mazel-

Moïse Rahmani le 19 mars, 2010

La synagogue du Rambam au Caire, ou l’occasion perdue
-par Michelle Mazel –

Michelle Mazel est l’épouse de Zvi Mazel qui fut Ambassadeur d’Israël en Egypte

L’’Egypte et Israël, ennemis naguère et aujourd’hui liés par une paix fragile,  ont manqué en ce début de mars une rencontre avec l’histoire.
>> SUITE de cet article »

A la recherche des derniers Marranes du Portugal

webmaster Sefarad.org le 21 février, 2010

A la recherche des derniers Marranes du Portugal

par Jean-Marc Thorbois

 

« En hommage à ceux qui ont maintenu leur fidélité intacte
durant cinq siècles… » >> SUITE de cet article »