Accueil - sefarad.org
 
Claire Bondy

En évidence cette quinzaine : 04/10/2012

    MENU    

SEFARAD.org
Bienvenue chez Claire Bondy
AIDEZ-nous
Page PRECEDENTE

Bienvenue chez Claire Bondy: Au remède des mots
Paul Valéry: Chaque pensée est une exception à une règle générale qui est de ne pas penser.
 
En évidence cette quinzaine : 04/10/2012
 
Debout l'Europe ! Manifeste pour une rvolution postnationale en Europe, suivi d'un entretien avec Jean Quatremer
Debout l’Europe de Daniel Cohn-Bendit et Guy Verhostadt, rejoints par Jean Quatremer
dans la dernière partie du livre Co-publié par Actes Sud et André Versaille éd.
Deux élus européens, de tendance politique différente, se retrouvent pour inciter élus et citoyens à porter l’Europe vers l’avant. L’indifférence appuyée, avec laquelle -on- la considère, suscite l’élan exclamatif du titre. Où est la dynamique d’antan générée par la paix installée en Europe depuis 1945…à l’exception de la guerre des Balkans? Ce manifeste pour une révolution postnationale en Europe insiste sur la nécessité de bousculer les instincts nationaux, issus d’une crise en danger de prolifération nationaliste et xénophobe de sinistre mémoire.
L’Europe, à l’origine d’une culture déployée tous azimuts, aussi souvent dynamiquement ouverte que colonisatrice ou/et dominatrice, se replie dans le souverainisme de chacune de ses parties…ou presque. D’où la cécité de ceux qui crient à l’Etat Nation s’abritant derrière ses frontières. Attitude passéiste négligeant la force des géants récents: Brésil, Inde, Chine, Afrique du Sud. Oui à l’Euro, non au recul vers les monnaies nationales. La crise de l’Euro? Comparons-la à celle qui frappa le dollar ou le yen. Les USA et le Japon, entités solides, soutinrent leur monnaie. Une Europe fédérale soutiendrait la sienne alors que l’Europe confédérale (celle des pays) fonctionne en éprouvant de la gêne à aider un de ses membres à se consolider. Les leaders (au nom de quoi le sont-ils!) France et Allemagne montrent leur réticence à secourir les états en difficulté, en dépit de quelques mesures prises le dos au mur. Les réunions européennes des chefs d’Etat, ne sont que celles des présidences des états-nations. Il s’agit d’oser être à la hauteur des Robert Schuman, PH. Spaak., de Gasperi ou Adenauer qui firent avancer l’Histoire. Oser penser autrement; oser des investissements d’un autre type. Oser travailler à une paix toujours à construire! Oser être un patriote de l’Europe qui a son drapeau et son hymne! Ne pas considérer la Commission européenne non plus que le Parlement européen comme des garnitures!. A l’intérieur de l’identité européenne, les identités particulières auront tout loisir de se développer.
Ce vibrant plaidoyer est suivi d’un commentaire conclusif par les deux auteurs, auxquels s’est ajouté un hôte de poids, Jean Quatremer, envoyé du journal Libération et spécialiste de l’Europe en marche. Vive l’optimisme décidé.
 
Sur une nouvelle transposition en allemand de lEcriture
 
Sur une nouvelle transposition en allemand de l’Ecriture, de Martin Buber,
 
 
 
 
 
 
 
 
ainsi que
Le Juste et l'Injuste : Interprtation de quelques pasaumes Martin Buber: Le juste et l’injuste
 
Sont édités aux éditions Hermann et soulignent le remarquable travail de Marc de Launay, philosophe et traducteur d’allemand. Il n’est pas qu’adonné à Martin Buber puisqu’antérieurement, il avait traduit Gershom Scholem.
Le premier des volumes cités concerne la longue présentation que Buber rédigea en 1954, lorsqu’il eut achevé la traduction en allemand de la Bible. Celle-ci fut commencée en 1924 avec Franz Rosenzweig qui mourut en 1929. Cette présentation est devenue, par la force des choses, une histoire des idées et une introduction à l’univers biblique juif.
Préfacé par Danielle Cohen-Lévinas , le second titre commente cinq Psaumes à propos du rapport entre l’agir juste et l’agir injuste. Ces cinq Psaumes forment entre eux une constellation homogène. Buber y a accompli une démarche importante vu le nombre et la diversité des auteurs. Sans compter le chant. Buber se préoccupe de la coupure entre juste et injuste; entre mensonge et… pas vraiment mensonge. Il s’agit pour lui de trouver le chemin qui mène à D.ieu dont il chante la gloire. Le choix et la responsabilité du choix incombent à l’être humain. Analyse des Psaumes 12, 14, 73, 82, 1.
Question primordiale: pourquoi certains êtres mauvais dès lors que Dieu existe? C’est là où le psalmiste se tait au bord de l’abîme.
 
Claire Bondy
 

 
     
       

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2016

CONTACT

Retour au site sefarad.org -