BLOG - sefarad.org

Chavouot 5772

MENU

SEFARAD.org
LOS MUESTROS

Annonces
Nos Peines
Nos Joies

בס''ד Rflexions sur lorthodoxie

La terminologie lgale
Lorthodoxie use dun langage interne lgal qui oriente sa dmarche dans une rflexion propre. Elle-mme se heurte des questions nouvelles et elle-mme rpond aux dfis de lheure. Cependant, elle ne fait pas cela uniquement laide dun dveloppement nouveau de toute la question , accompagn dun dbat philosophique de fond ; mais elle dfinit son cheminement essentiellement la lumire de moyens juridiques et analogiques dun sujet lautre.
Ainsi par exemple, lorthodoxie ne dbute pas par le dbat au sujet du statut de la femme depuis luvre de la cration de lunivers, en passant par les donnes de base uniquement ; mais elle inclut au dbat de nombreuses sources qui se sont jointes elle au cours des annes, dans la voie o la loi sapplique. Le dcret de loi ne se fait donc pas la lumire de lesprit de la loi uniquement, mais galement sous lclairage de la loi elle-mme. Pour lorthodoxie le questionnement du langage lgal est lorgane le plus significatif dans le dbat.

Les principes lgaux
La question que prsente lorthodoxie dans son arrt de loi, ne se traduit pas par le comment ltablir- dans les perceptions lies au temps et ses principes fondamentaux de loi, mais quest-ce que la loi rclame de nous au temps prsent.
Son attitude face la conscience culturelle de notre temps, nest pas en rapport avec une source de rfrence, mais comme celle dun module de questionnement adquat. v Le fait que la ralit ait chang, nest pas un motif de modification de la loi, mais le signe quil y a lieu de clarifier ce quelle est dans la ralit nouvelle. L aussi, on peut dmontrer cela travers le sujet du statut de la femme. Lorthodoxie peroit que des choses essentielles ont chang, mais cela ne constitue que la question et non la rponse. Celle-ci ressort certes, du texte de la Thora, en rapport avec ce statut renouvel ; si vraiment cela dvoile quelque chose qui sy trouvait dj priori, et quil faille adopter, ou sil sagit dune ivresse culturelle quil y a lieu de repousser. Pour lorthodoxie, le questionnement du langage lgal est lorgane le plus significatif dans le dbat.

La complaisance
La conception juridique fondamentale de lorthodoxie est que la loi nest pas destine plaire exclusivement lhomme, ou sadapter son esprit ou sa culture.
Lexemple de la bndiction prcdant laccomplissement dune ordonnance de la Thora, en est la preuve. Celle-ci renferme la formule tablie par nos Sages qui nous a sanctifis par ses commandements et nous a ordonn钒 ; ce qui signifie que les mitzvoth jaillissent de la saintet de lEternel, et que lhomme doit les considrer comme des ordres reus. Si en fin de compte, le monde de lorthodoxie , sur le plan personnel, se coordonne avec les mitzvoth, alors cest bien. Mais nanmoins, ce nest nullement cela le critre dterminant dune exgse conforme , ou lobligation de sa mise en pratique. De mme que linterdit ne pas cuire lagneau dans le lait de sa mre, nest pas tabli sous une forme en harmonie avec le souffle de vie qui anime lhomme. Ainsi il en va de mme des lois relatives la puret familiale, ou dautres sujets, que daucuns cherchent mesurer , afin de les adapter en vue de lagrment de lhomme.

Le rituel
Lorthodoxie est fortement fonde sur le rituel, lassiduit, lhabitude et le rythme cyclique. Bien quil soit recommand chaque jour , les mitzvoth doivent tre comme tant nouvelles tes yeux, et bien que le fidle serviteur de lEternel accde maintes reprises une lvation spirituelle, nanmoins ce nest pas cela qui caractrise lorthodoxie. Elle se distingue uniquement par le rveil assidu la prire du matin, le prlvement de la khala, les lois de la puret familiale et rituelle, le prlvement de la dme .. La force de lorthodoxie rsulte prcisment de la pratique de tous les jours. Toutefois, la saintet des jours consacrs , nourrit lexistence du monde en permanence.

Ltude
Ltude de la Thora lemporte sur tout, enseigne le Talmud.
Ainsi, lhomme fidle aux mitzvoth dresse ltude de la Thora en tte de ses occupations. Aussi, lorthodoxie a form des systmes varis et diversifis pour favoriser ltude de la Thora. La yeshiva, atelier qui forge lme de la nation, ceux qui y vivent , comme dans larche de No, dveloppent une nergie et un tumulte ; les temps fixs pour ltude de la Thora et les multiples cercles dtude , ou encore la page du jour, le cours hebdomadaire, ltude en partenariat, les cadres dtude rservs aux femmes, etc.
La chose la plus importante pour lorthodoxie, cest ltude de la Thora quil faut assurer aux enfants, dans toutes les couches sociales.
Enfin, par del tous les bouleversements que lorthodoxie a connus, elle voit en ses matres et ses dirigeants et leur arrt de loi, une continuit depuis le mont Sina jusqu nos jours. On peut observer et distinguer diffrents mouvements et ne pas perdre de vue que llment commun chez tous , cest la fidlit la loi et leur union face aux mouvements qui se liguent pour aller dans une autre direction.

Le Grand Rabbin Chalom Benizri

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2016

Retour au Site sefarad.org