La Reine a rejoint le Calligraphe

Moïse Rahmani

Au moment de mettre sous presse, nous apprenons avec peine et regret, le départ d'Odette Abadi, cette Reine partie rejoindre Moussa, son Calligraphe de mari.

Grande dame, héroïne restée dans l'ombre, avec son époux et l'évêque de Nice, durant la guerre, elle anima le "Réseau Marcel" sauvant de la mort des milliers d'enfants. Dénoncée, elle fut déportée et coucha son témoignage sur papier dès 1946. Elle ressortit ce manuscrit cinquante ans après et le publia: "Terre de Détresse" (Editions de l'Harmattan).

Moussa la quitta, partant en éclaireur, il y a deux ans. En dernier hommage à son calligraphe de mari, elle publia, aux Editions du Laquet, le merveilleux ouvrage qu'il dicta (son mal lui ayant ôté la vue): "Shimon Le Parjure" . De la même veine que le précédent "La Reine et le Calligraphe" (Editions de Bartillat), ce livre décrit les heurs et malheurs de la Communauté juive de Damas.

En compagnie des centaines d'enfants "Abadi" sauvés de la Shoa, nous pleurons le départ d'Odette Abadi et conserverons le souvenir d'une très grande dame que je crois heureuse, maintenant.

Retour au sommaire


- Copyright © 1999: Moïse Rahmani -