La grande synagogue de Tunis.

Parmi les nombreuses synagogues qui ont été érigées en Tunisie, notamment au 20ème siècle, la Grande Synagogue de Tunis est la seule à avoir un caractère monumental.

Construite dans les années trente selon les plans de l'architecte Victor Valensi, sur l'une des artères les plus animées de la partie occidentale de la capitale, l'avenue de Paris, elle a été inaugurée officiellement en 1938. Situé non loin du quartier dit "Lafayette" où vivaient de très nombreux Juifs, elle abritait dans ses bâtiments annexes, un Talmud Thora, le "ketteb", où les jeunes Juifs de la partie "européenne" de la ville préparaient leur bar mitzva, appelée alors "communion".

Au lendemain de la Guerre, aux heures fastes d'une communauté qui compta quelque cent-vingt âmes, les offices de shabbat et ceux célébrés lors des grandes fêtes, donnaient lieu à des rassemblements de plusieurs centaines de fidèles qui envahissaient littéralement l'avenue et les rue avoisinantes.

Lors de l'occupation du pays par les Allemands, la Grande Synagogue a été investie par la soldatesque venue arrêter les dirigeants de la communauté. Plus tard, en juin 1967, pendant la Guerre des Six Jours, elle a été saccagée par une foule d'émeutiers en colère.

A l'instigation du président Zine El Abidine Ben Ali, une restauration du bâtiment a été entreprise en 1996.

Petite anecdote : lorsqu'en 1971, les postes israéliennes ont décidé d'émettre un timbre représentant cette synagogue, le rabbinat a déclenché une polémique car le nom de Dieu, figure sur le fronton du monument. Tous les timbres ont alors été retirés de la vente et enfermés, ad eternam, dans un coffre-fort.

De nos jours, la Grande Synagogue, faute de fidèles, est plutôt devenue un lieu touristique. Pour la faire revivre, l'A.M.I.T.; association Mondiale des Israélites de Tunisie, a entrepris, avec l'aide de l'A.T.P.J.T., la construction, à l'identique de cette synagogue…à Natanya, en Israël.


Jean-Pierre Allali

Retour au sommaire


- Copyright © 2002: Moïse Rahmani -