Accueil - sefarad.org
 
Micheline Weinstock

Tom Barash, Les lumières de Central Park, Albin Michel

    MENU    

SEFARAD.org
Bienvenue chez Micheline Weinstock
AIDEZ-nous
Page PRECEDENTE

Tom Barash, Les lumières de Central Park, Albin Michel 

 

Chaque ouvrage édité dans la collection « Terres d’Amérique » que dirige Francis Geffard nous vaut une découverte réjouissante. Ce dernier-né est un recueil de nouvelles -  chacune bouleversante à sa manière – relatant des états d’âmes toutes générations confondues, des tissus relationnels souvent complexes mais toujours respectueux de l’autre en dépit d’éventuels écarts de conduite.

Celle à laquelle  le recueil emprunte son titre nous plonge dans l’univers d’un père et d’un fils presque adulte, dont l’épouse et mère vient de décéder d’une maladie pénible. Nous sommes à New York. Il y fait très froid en ce mois de décembre où des fêtes sont organisées dans chaque quartier de la métropole. Tous deux y participent: le fils un peu déconnecté ; le père comme grisé part de façon compulsive à la conquête de femmes, conquêtes faciles et éphémères qu’il ramène à leur appartement, un 15ème étage avec vue sur Central Park. Face à ce père en pleine régression et à ces femmes qui s’autoproclament  belles-mères, le fils est totalement paumé. Incapable de vivre son deuil, d’exprimer le chagrin ressenti suite à la perte de sa mère. Jusqu’au jour où il rencontre une jeune femme habitée, elle aussi, par une grande souffrance, ce qui leur permettra à tous deux d’exprimer leur peine et leur désarroi, de devenir le réceptacle du chagrin de l’autre.      

Un autre récit, intitulé « Le fils de quelqu’un », retrace l’histoire d’un couple âgé devenu incapable d’entretenir et de gérer une énorme exploitation agricole.  Deux agents immobiliers s’efforcent de les séduire, désireux d’acheter leurs terres à bas prix en vue d’y construire des lotissements, opération que l’on devine très juteuse. Dans cette nouvelle empreinte d’une atmosphère de manœuvres de séduction et de petites fauches, tous les protagonistes s’avèrent plus ou moins paumés. Certains réagissent en se vengeant sur l’autre et en s’efforçant de l’exploiter. D’autres, comme la vieille dame, sont habités par une infinie sagesse, clairvoyance qu’elle exprimera finalement à un moment qu’elle juge fécond pour que la chose puisse peut-être être entendue.         

Au total, treize magnifiques nouvelles. 

 

Micheline Weinstock

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

CONTACT

Retour au site sefarad.org -