Accueil - sefarad.org
 
Nathan Weinstock

Bat Ye'or, L'Europe et le spectre du Califat, Les Provinciales

    MENU    

SEFARAD.org
Bienvenue chez Nathan Weinstock
AIDEZ-nous
Page PRECEDENTE

    On doit à l’essayiste Bat Ye’or – pseudonyme adopté par  Gisèle Littman-Orabi qui signifie « Fille du Nil » - le concept de « dhimmitude », néologisme par lequel elle désigne la condition humiliante imposée aux Juifs et aux chrétiens dans le monde musulman et qu’elle a étudiée en détail dans plusieurs qui ont fait date.

 

     Mais elle dénonce surtout la politique onusienne et européenne, activement soutenue par divers conclaves occultes,  de soumission aux oukases de cette organisation : sous prétexte d’abolir la discrimination et de favoriser l’intégration des minorités musulmanes , objectifs certes louables, on en vient - avec la complicité active d’hommes politiques soucieux de se concilier les bonnes grâces du monde arabo-musulman et d’ONG opaques - à interdire toute critique de l’islam, à condamner tout propos tenu pour blasphématoire par les imams et à imposer une vision exclusivement pro-musulmane de l’histoire. Ainsi les enseignants sont tenus de dénoncer les Croisades et le colonialisme, mais ne sont pas autorisés à condamner le djihad, les conquêtes ou l’esclavage musulmans, autocensure de rigueur sous peine de se voir taxer d’« islamophobie ». De même, sous la pression de l’OCI, l’Europe s’aplatit-elle par principe devant toutes les exigences du mouvement palestinien, qui devient le sujet de déclarations de soutien réitérés.
 
     Ouvrage salutaire donc et riche d’enseignements. Aussi ne peut-on que regretter que la démonstration de l’auteur soit affaiblie par ses orientations politiques. Elle a mille fois raison de souligner que la véhémence anti-israélienne de rigueur contraste avec « le silence indifférent sur les victimes kurdes des raids turcs, le blocus de l’Arménie par la Turquie depuis 1993, l’occupation d’une partie de Chypre par Ankara depuis 1974… ». Mais on ne   saurait évidemment la suivre lorsqu’elle condamne toute prise de position en faveur d’un Etat palestinien viable et indépendant, alors qu’il s’agit là d’une orientation expressément endossée par l’Etat d’Israël depuis les accords d’Oslo, à laquelle souscrit également son actuel Premier Ministre Benjamin Netanyahu (engagement qu’il a personnellement évoqué dans son discours à l'université de Bar-Ilan en juin 2009, lors d’une rencontre du Président Abbas en septembre 2010 et réitéré à plusieurs reprises depuis lors vis-à-vis de lui, notamment par écrit officiel en 2012, ainsi que lors de son adresse au Congrès américain en mai 2011).
 

<span style="font-size:14.0pt;line-height:115%;Bookman Old Style" "="">Nathan Weinstock

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2016

CONTACT

Retour au site sefarad.org -