L’ Egypte – petit manuel enfants (questions réponses)

Moïse Rahmani le 26 juin, 2012

Egypte Petit Manuel Enfant Les enfants (6 ans) de la première primaire de l’Ecole Beth-Aviv de Bruxelles ont consacré leur année scolaire, à l’Egypte.
Pour la clôture de leurs travaux, ils ont invité le 13 juin 2012, Moïse Rahmani, grand-père d’une de leurs condisciples, Chiara Goldberg, à répondre à quelques questions.Les voici avec un début de réponse.

Egypte petit manuel enfants (questions réponses)

Vous devez disposer d’un lecteur de fichier .PDF
disponible gratuitement sur le site Adobe
Pc et Mac

Exode oublié – Juifs des pays arabes Emission Al Jazeera

Moïse Rahmani le 13 septembre, 2010

Al Jazeera a consacré, ce week-end, une émission, préparée il y a plus d’un mois, aux Juifs des pays arabes.

 L’émission et l’interview sont au
http://sefarad.org/videos/JuifsDdesPaysArabes_AlJazeera.php

Une équipe est venue m’interviewer plus d’une heure le 14 août 2010. Mon épouse a filmé, d’assez loin, sur un appareil de photos, ce qui explique la mauvaise qualité du son.

Je me suis exprimé en français, sauf au début, où je me suis présenté et souhaité aux téléspectateurs un bon Ramadan, en arabe égyptien.

Les questions posées (l’intervieweur voulait que je reprenne sa question, comme si je faisais un monologue)  allaient dans un sens très spécieux :

Pourquoi les Sépharades haïssent-ils les Arabes ?

Pourquoi Israël ne veut pas d’un état palestinien ?

Comment vivions-nous dans les pays arabes ?

Les Juifs ont été encouragés au départ par Israël.

Israël et les organisations juives ont payé les gouvernements arabes pour que les Juifs partent.

Les Juifs ont reçu de l’argent pour quitter les pays arabes.

La seule partie de l’interview qui ait été diffusée me fait parler de la dénaturalisation des Juifs devenus égyptiens en 1922 (l’Egypte jusque-là vassale de l’Empire ottoman, devenue indépendante, avait adopté une loi accordant la citoyenneté égyptien à toute personne née dans l’Empire et résidant en Egypte à cette date. Mon grand-père, z  » l, le devint, mon père, z  » l, né en Egypte le devint aussi. En 1947, son passeport lui fut retiré et nous devînmes apatrides.

J’ai raconté cet épisode dans mon livre « L’Exode oublié, Juifs des pays arabes » paru aux Editions Raphaël, Paris, en 2000 et réédite par les Editions Luc Pire, de Bruxelles, en 2006 sous le titre « Refugiés juifs des pays arabes, l’Exode oublié ». Cet ouvrage traite du problème non reconnu à ce jour des Juifs chassés ou forcés au départ des pays arabes.

J’ai aussi dit – et cela a été repris, qu’il y avait  quatre-vingt mille Juifs en Egypte et qu’il en reste  seulement une  cinquantaine aujourd’hui et sur le  million de Juifs vivant alors dans les pays arabes, il n’en restait, aujourd’hui, que quatre mille environ.

Lors de notre entretien, j’ai insisté sur un fait très important : dans mon ouvrage je cite une quarantaine de témoignages de Juifs vivant dans les pays arabes. Aucun, je répète aucun, ne contient de haine contre les peuples qui nous ont spoliés et chassés. D’ailleurs, à la fin de l’interview, un des journalistes qui n’avait, manifestement, pas compris et ignorait tout du sujet, m’a demandé, off records, « si je comprends bien, vous tenez les Arabes pour responsables de votre départ ! » Ma réponse a été très claire : nous n’en voulons pas aux Arabes mais à leurs gouvernants qui nous ont chassés, exception faite du Liban dont le gouvernement et l’armée n’ont  pas négligé de protéger la communauté juive (signalons que la population libanaise était en grande partie chrétienne maronite) mais les Juifs du Liban sont partis vers d’autres pays où les problèmes de sécurité ne se posaient pas.

J’ignore dans quel sens  cette émission a été pensée. Je crois, sans grand risque de me tromper, que la chaine voulait montrer que les Juifs étaient des «  ingrats », eux qui étaient si bien traités, qu’ils sont partis en emportant des milliards, alors que la vérité est qu’ils ont quitté leurs foyers avec une valise, voire un baluchon, sans biens de valeur, parfois un seul bijou leur était autorisé, et que, dans certains cas, en Egypte au moins, en 1956-1957, il leur était interdit d’emporter leurs photos ! Mais je vous renvoie à mon livre.

Nous devons faire traduire en français toute cette émission afin de comprendre dans quelle direction ce débat a été orienté.

Moïse Rahmani

À la découverte du judaïsme en 101 mots

Moïse Rahmani le 26 juillet, 2010

À la découverte du judaïsme en 101 mots    CLIQUER POUR AGRANDIR

a-la-decouverte-du-judaisme.pdf

À la découverte du judaïsme en 101 mots.

Albert Guigui est Rabbin. Mieux, il est Grand Rabbin de Bruxelles et Grand Rabbin attaché au Consistoire.  Il est aussi enseignant. Mieux, il est inspecteur d’Académie du côté francophone du pays. Il écrit aussi. Mieux sa qualité de pédagogue, alliée à ses connaissances (encyclopédiques) du judaïsme lui permet, malgré la densité des thèmes abordés, de les rendre aisés à lire, faciles à comprendre (n’est-ce pas le rôle de l’éducateur que de restituer, dans un langage compréhensible, une matière ardue ?). Il rend simple le passage le plus hermétique.
>> SUITE de cet article »

Milantia BOURLA CORTES Directrice des Relations internationales de l’ I.S.E.

Milantia Bourla Cortes le 7 juillet, 2010

Rubrique(s):

Les pages de - Milantia BOURLA CORTES

Milantia BOURLA CORTES

Milantia BOURLA CORTES est née  à Paris.

Ses parents ont été diplomates représentant  le Costa-Rica en France puis en Belgique.

Son père, Juif bulgare d’origine espagnole, dirigeant communautaire sépharade, a joué, comme diplomate, un rôle majeur dans le vote des pays d’Amérique latine aux Nations-Unies lors des débats sur la création de l’Etat d’Israël.

Milantia Bourla Cortes est connue pour ses travaux de recherche et d’historienne; elle fut collaboratrice scientifique à la Fondation de la Mémoire Contemporaine Jean Bloch et est toujours Membre de son Conseil d’administration.
Elle a recueilli des interviews, effectué des recherches historiques.
Elle a aussi publié et s’est attachée à la sauvegarde d’archives.
Milantia Bourla est également psychanalyste.

Publications :

-Moise Lévy. Un rabbin au Congo 1937-1990.
Éditions de la Longue Vue Bruxelles 2000.
Sur base de nombreux documents, une biographie qui retrace l’historique de la communauté juive au Congo ex-belge.
Prix de la Fondation Marcel Marinower.

-Une Histoire juive. Les Errera. Parcours d’une assimilation.
Éditions Racine Bruxelles 2000.

-Collaboration avec le Professeur Jean Philippe Schreiber au Dictionnaire biographique des juifs de Belgique.
Éditions de Boeck . Bruxelles 2002

Conférencière, elle s’attache généralement aux parcours hors du commun.

Elle est devenue en ce mois de juillet 2010
Directrice des Relations internationales de l’Institut Sépharade européen.

Milantia BOURLA CORTES was born in Paris.

Her parents were diplomats representing Costa Rica in France then in Belgium.

Her father, a Bulgarian Jew of Spanish origin and Jewish Sephardic community leader, played, as diplomat, a major role in the vote of the Latin American countries at the United Nations during the debates on the creation of State Israel.

Milantia Bourla Cortes is known for her works of research and as historian. She was a scientific co-worker at the Foundation of the Contemporary Memory “Jean Bloch” and she is still Member of the Board of Directors. She published a lot of interviews and made numerous historical researches. She also published books and is involved in the saving of archives

She is also a psychoanalyst.

Books :

-Moise Lévy. “A Rabbi in Congo,1937-1990”. Published by “The Long Vue”, Brussels 2000. Based on numerous documents, it is a biography which witch tells the history of the Jewish community in the ex-Belgian Congo. Awarded by The Foundation Marcel Marinower Prize.

– “A Jewish Story.Les Errera, on the way to assimilation”. Published by “Racine”, Brussels, 2000.

-Collaboration with Professor Jean-Philippe Schreiber concerning the “Bibliographic Dictionary of the Jews of Belgium”. Published by “de Boeck”, Brussels, 2002

Lecturer, she is usually concerned by telling us non-ordinary stories.

July 2010, she became Director of the international Relations of the “ Institut Sépharade Européen”.

Milantia BOURLA CORTES nació en París.

Sus  padres fueron diplomáticos representantes Costa Rica en Francia luego en Bélgica.

Su padre, Judío búlgaro de origen español, dirigente comunitario sépharade, les jugó, como diplomático, un papel superior en el voto de los países de América latina a las Naciones Unidas en el momento de los debates sobre la creación del Estado de Israel.

Milantia Bourla Cortes es conocida por sus trabajos de investigación y de historiadora. .Fue la colaboradora científica en la Fundación de la Memoria Contemporánea Jean Bloch y  es todavia Miembro de su Consejo de administración.

Recogió entrevistas,  También publicó y se ató la salvaguardia de archivos

Psicoanalista

Publicaciones:

-Moise Lévy. Un rabino en el Congo 1937-1990.  Ediciones de la Longue Vue Bruselas 2000. Sobre base de numerosos documentos, una biografía que vuelve a trazar el historial de la comunidad judía en el Congo ex belga. Premio de la Fundación Marcelo Marinower

– Una Historia judía. Les Errera Trayecto de una asimilación.  Ediciones Racine  Bruselas 2000.

-Collaboration con Profesor Jean Philippe Schreiber a Diccionario biográfico de los judíos de Bélgica.  Ediciones de Boeck. Bruselas 2002

Conferenciante, ella, generalmente se ata los trayectos extraordinarios.

Este julio 2010, Milantia es Directora de las Relaciones internacionales del Instituto Séfardita Europeo.


Haleluia! Sheheyanu!

Moïse Rahmani le 6 mai, 2010

Haleluia ! Sheheheyanu !

 Haleluia ! Sheheheyanu ! Grace a JCall, cette vaste fumisterie (mais il y a toujours pire car, hier, des juifs de gauche, de la gauche de la gauche, en majorité de Belgique, ont écrit une carte blanche dans Le Soir expliquant pourquoi ils ne signent pas cet « appel à la raison » (comme si quelqu’un le leur demandait !), haleluia disais-je car selon Leila Shahid, la parente du mufti-criminel de guerre Amin El-Husseini, les Palestiniens ont désormais un interlocuteur.
>> SUITE de cet article »

Israël-Palestine : appel à la raison. Oui, mais quelle raison ?

Moïse Rahmani le 22 avril, 2010

Israël-Palestine : appel à la raison. Oui, mais quelle raison ?

Quelques Juifs « bien pensants » au cœur (mais non au portefeuille !) à gauche, cette gauche caviar si proche du peuple, ont signé une carte blanche dans Le Soir appelant Israël et la Palestine à la raison, carte blanche de ceux qui veulent décider du destin de l’État d’Israël, bien au chaud dans leur salon de Bruxelles, de Paris ou d’ailleurs est honteuse de parti pris.

>> SUITE de cet article »

Dormez, braves gens…

Moïse Rahmani le 15 avril, 2010

Dormez, braves gens, dormez. La police veille sur votre sécurité.

Les services de sécurité ont interpelé le bijoutier de Scharbeek. Il est coupable de s’être défendu et d’avoir abattu celui qui venait de lui voler, sous la menace, le contenu de son magasin et d’avoir blessé son complice.
>> SUITE de cet article »

Commémoration du Génocine des Arméniens-Samedi 24/04/2010

Moïse Rahmani le 4 avril, 2010

24 avril 1915 – 24 avril 2010

95ème COMMEMORATION DU GENOCIDE DES ARMENIENS
>> SUITE de cet article »

Encore quelques livres pour Pessah

Moïse Rahmani le 31 mars, 2010

Encore quelques livres pour Pessah

>> SUITE de cet article »