Ces survivants de la Shoah dont personne ne veut. 1945-1948

Marc-André Charguéraud le 3 septembre, 2014

Marc André Chargeraud

Marc André Chargeraud

Ces survivants de la Shoah
dont personne ne veut.

1945-1948

Image illustrative de l'article Exodus 1947

L’Exodus 1947. Son nom hébreu figure sur la coque (Yetzi’at Eiropa Tashaz)


Les pays victorieux restent antisémites
et refusent d’ouvrir leurs portes
aux survivants juifs.

 

Pendant les trois années qui ont suivi la victoire, seuls 12 000 survivants juifs ont été admis aux Etats-Unis, 3 000 en Grande Bretagne et pratiquement aucun au Canada.[1] Ces chiffres sont ridiculement faibles, face aux 250 000 Personnes Déplacées juives (DP) qui croupissent dans des camps de fortune en Allemagne, la terre de leurs tortionnaires.[2] S’y ajoutent les centaines de milliers de rescapés juifs des pays de l’Est, persécutés, victimes de pogroms et plongés dans la misère la plus abjecte. La plupart n’a qu’un rêve, fuir le plus loin et le plus vite possible.

>> SUITE de cet article »

L’ Aliya n’était pas pour les Juifs américains. 1948-1952

webmaster Sefarad.org le 2 juillet, 2014

Marc André Chargeraud

Marc André Chargeraud

L’ Aliya n’était pas pour
les Juifs américains

1948-1952
Aliya

un sujet d’une réalité délicate
qui n’a pas souvent été présenté.

Malgré les appels de Ben Gourion, peu de sionistes américains iront en Israël rejoindre les survivants de la Shoah.

Trois ans et demi après la création de l’Etat d’Israël, Ben Gourion, son président, est amèrement déçu. Il écrit le 24 septembre 1951 à Bernard Rosenblatt, un vétéran du sionisme : « J’ai mentionné dans mes déclarations aux dirigeants du sionisme américain ma déception que pas même cinquante d’entre eux n’aient émigré en Israël depuis que l’Etat a été créé ».[1] Un chiffre insignifiant pour les Etats-Unis, un pays où vivent 5 600 000 Juifs, la plus grande communauté juive du monde.[2]
>> SUITE de cet article »

La cinquième colonne arrive en Amérique. 1940-1941

Marc-André Charguéraud le 7 mai, 2014

Marc André Chargeraud

Marc André Chargeraud

  La cinquième colonne
arrive en Amérique.

1940-1941

Un frein important à l’accueil des réfugiés

Cinquième colonne Les oreilles ennemies 1915 - Domaine public - Agence de presse Meurisse‏ - Bibliothèque nationale de France

Cinquième colonne Les oreilles ennemies 1915 – Domaine public – Agence de presse Meurisse‏ – Bibliothèque nationale de France

 Une des principales raisons qui explique qu’une Amérique encore neutre ait refusé d’accueillir de nombreux réfugiés qui fuyaient la GESTAPO.

Les victoires soudaines et stupéfiantes de l’Allemagne en Norvège, aux Pays-Bas, en Belgique et avant tout en France, ont donné aux populations le sentiment que des conspirations expliquent une partie du succès des Allemands. La coupable est rapidement identifiée, c’est la politique libérale d’immigration de la France et son accueil de réfugiés-espions. Le mythe de la « cinquième colonne » est né. Il va faire rage, engendrant la méfiance malsaine de son voisin et une véritable hystérie collective. Cet affolement irrationnel va traverser l’Atlantique, soulevant une profonde aversion envers les réfugiés d’Europe, ceux qui sont déjà arrivés comme ceux qui cherchent à échapper aux griffes de la Gestapo. Les Juifs sont les plus nombreux concernés.
>> SUITE de cet article »

Un banquier juif croit possible un compromis avec Hitler. 1932-1938

Marc-André Charguéraud le 1 novembre, 2013

Un banquier juif croit possible
un compromis avec Hitler.

1932-1938

 

Où il est montré qu’alors que les mesures nazies les plus radicales s’abattent sur eux, les Juifs allemands croient toujours qu’un terrain d’entente peut être trouvé avec le régime

  >> SUITE de cet article »

L’Europe de l’Est achève la politique de Hitler d’élimination des Juifs

Marc-André Charguéraud le 12 juin, 2010

L’Europe de l’Est achève la politique de Hitler
d’élimination des Juifs

Un aspect peu connu de la persécution systématique des survivants de la Shoah
alors que les Alliés ont gagné la guerre.

Cet article fait partie d’une série qui a pour titre :

La Shoah en perspective
Idées reçues, paradoxes, polémiques, pages oubliées

Cordialement vôtre,  Marc-André Charguéraud

Trouvez également dans mon blog, les articles récemment publiés.
La Shoah revisitée (http://la-shoah-revisitee.org)

>> SUITE de cet article »

La Roumanie, un génocide sans les nazis

Marc-André Charguéraud le 9 mai, 2010

La Roumanie, un génocide sans les nazis

Cet article fait partie d’une série qui a pour titre :

La Shoah en perspective
Idées reçues, paradoxes, polémiques, pages oubliées

Cordialement vôtre,  Marc-André Charguéraud

Trouvez également dans mon blog, les articles récemment publiés.
La Shoah revisitée (http://la-shoah-revisitee.org)

>> SUITE de cet article »

La paix, avez-vous dit ?

Moïse Rahmani le 2 avril, 2010

Billet d’humeur du 01 avril 2010

C’est la paix : un dialogue de sourds.

>> SUITE de cet article »

La synagogue du Rambam au Caire, ou l’occasion perdue -Michelle Mazel-

Moïse Rahmani le 19 mars, 2010

La synagogue du Rambam au Caire, ou l’occasion perdue
-par Michelle Mazel –

Michelle Mazel est l’épouse de Zvi Mazel qui fut Ambassadeur d’Israël en Egypte

L’’Egypte et Israël, ennemis naguère et aujourd’hui liés par une paix fragile,  ont manqué en ce début de mars une rencontre avec l’histoire.
>> SUITE de cet article »