Devait-on bombarder Auschwitz ? 1944

Marc-André Charguéraud le 2 octobre, 2014

Marc André Chargeraud

Marc André Chargeraud

Devait-on bombarder Auschwitz ?

1944

Auschwitz lors du bombardement le 13 septembre 1944


Désaccords entre historiens.

Les Alliés refusent tout bombardement. Ils s’en tiennent à l’application d’une politique confirmée une fois de plus en février 1944 : « Il n’est pas envisagé que des unités des forces armées soient utilisées pour le sauvetage de victimes de l’oppression ennemie, sauf si de telles opérations de sauvetage sont le résultat d’opérations militaires dont l’objectif est la défaite des forces armées ennemies ».[1]

>> SUITE de cet article »

Mouvements occidentaux pro-nazis et antisémites. 1920-1945

Marc-André Charguéraud le 3 avril, 2014

Marc André Chargeraud

Marc André Chargeraud

Mouvements occidentaux
pro-nazis et antisémites.

1920-1945

 Des crimes commis sans pression allemande.

Dans les Etats démocratiques, les partis fascistes ont eu un rôle important dans ce qu’un historien appelle « la rage antijuive ».[1] Pendant l’entre-deux-guerres, presque dans tous les pays de l’Europe occidentale existe un parti fasciste antisémite qui se réclame du national-socialisme. Ils sont certes minoritaires, mais chacun connaît le danger de minorités bien organisées et déterminées, capables de déstabiliser un régime. Pour nombre d’entre eux, le parti nazi se trouve juste au-delà de la frontière, prêt à apporter son aide.
>> SUITE de cet article »

L’Eglise protestante allemande, une volonté coupable d’oubli. 1945-1950

Marc-André Charguéraud le 1 septembre, 2013

L’Eglise protestante allemande,

une volonté coupable d’oubli.

1945-1950

 

L’antisémitisme et l’antijudaïsme toujours présents

retardent toute repentance. 

Dans les années qui ont suivi la guerre, les dirigeants de l’Eglise confessante de Martin Niemöller prennent la direction des Eglises évangéliques d’Allemagne (EKD). [1] On était en droit d’attendre que l’Eglise reconnaisse une part de culpabilité dans la catastrophe juive. Il n’en fut rien. Le « contexte » de l’époque ne s’y prêtait pas, a-t-on plaidé ! Une excuse inacceptable.

Quel qu’en soit le prix, sa propre réconciliation interne fut la priorité de l’Eglise. L’exemple de Siegfried Leffler est choquant. Il fut l’un des initiateurs du mouvement des « Chrétiens allemands ». Il proclamait que Hitler était un envoyé de Dieu sur terre. [2] A la défaite, il est emprisonné. Mais dès 1949, l’EKD le réadmet comme pasteur et lui confie, aussi stupéfiant que cela paraisse, le poste de porte-parole de l’Eglise de Bavière.[3]
>> SUITE de cet article »

Que c’est donc paradoxal !

Moïse Rahmani le 14 mars, 2013

Que c’est donc paradoxal !

Pierre Galand, soutien inconditionnel du Cambodgien Pol Pot, responsable de l’assassinat de plus d’un million et demi – vingt pour cent de la population ! de ses concitoyens n’a pas d’ états d’âme.
Il accuse le Président Peres d’être un criminel de guerre. Bien que l’individu Galand soit laïc j’aimerais lui rappeler la parabole du fétu de paille et de la poutre. Il remarque le brin dans l’œil de l’autre en ignorant la poutre qui est dans le sien.
Mais c’est normal de tenter de se dédouaner alors qu’on a couvert, sans broncher, les crimes des khmers rouges.
Lire ce billet d’humeur

Mouvements occidentaux pro-nazis et antisémites. 1920-1945

Marc-André Charguéraud le 7 avril, 2012

Mouvements occidentaux pro-nazis

et antisémites.

1920-1945

 

Des crimes commis sans pression allemande.

Cet article est extrait de “50 idées reçues sur la Shoah »

Editeur : LABOR ET FIDES (4 avril 2012)
Langue : Français
ISBN-10: 2830914406
ISBN-13 EAN: 978-2830914405

Cordialement vôtre, Marc-André Charguéraud
Trouvez également dans mon blog, les articles récemment publiés.
La Shoah revisitée (
http://la-shoah-revisitee.org)

Consultez aussi mon site :Expliquez-moi !
Actualité économique et financière. Compréhensibles par tous, quelques lignes situent le problème et suggèrent des solutions.
>> SUITE de cet article »