Quand Hitler a-t-il décidé la Shoah ? – 1920-1941 – Hypothèses et réalités

Marc-André Charguéraud le 6 juin, 2014

Marc André Chargeraud

Marc André Chargeraud

Quand Hitler a-t-il
décidé la Shoah ?

1920-1941

  Hypothèses et réalités

 

Pendant les années soixante à quatre vingt, des débats, des controverses devrait-on dire, ont opposé les meilleurs historiens de la Shoah. Lucy Davidowicz et Eberhard Jäckel ont été les chefs de file du mouvement des “intentionnalistes“. Ils estiment qu’Hitler dès les années vingt avait arrêté son programme de liquidation des Juifs d’Europe.[1] Les “ fonctionnalistes“ emmenés par Martin Broznat et Christopher Browning pensent au contraire qu’avant 1941 il n’existait pas chez le Führer de volonté arrêtée d’extermination.

Cette polémique a fait couler des fleuves d’encre, et a donné lieu à des colloques sans fin. Des livres, souvent conséquents, ont été publiés récemment encore par des historiens « fonctionnalistes ».[2] Ils cherchent la date précise à laquelle Hitler a pris sa décision en 1941. Une décision, qui étant donné son importance et ses conséquences majeures, ne pouvait être prise que par Hitler.
>> SUITE de cet article »

Mouvements occidentaux pro-nazis et antisémites. 1920-1945

Marc-André Charguéraud le 3 avril, 2014

Marc André Chargeraud

Marc André Chargeraud

Mouvements occidentaux
pro-nazis et antisémites.

1920-1945

 Des crimes commis sans pression allemande.

Dans les Etats démocratiques, les partis fascistes ont eu un rôle important dans ce qu’un historien appelle « la rage antijuive ».[1] Pendant l’entre-deux-guerres, presque dans tous les pays de l’Europe occidentale existe un parti fasciste antisémite qui se réclame du national-socialisme. Ils sont certes minoritaires, mais chacun connaît le danger de minorités bien organisées et déterminées, capables de déstabiliser un régime. Pour nombre d’entre eux, le parti nazi se trouve juste au-delà de la frontière, prêt à apporter son aide.
>> SUITE de cet article »

Un banquier juif croit possible un compromis avec Hitler. 1932-1938

Marc-André Charguéraud le 1 novembre, 2013

Un banquier juif croit possible
un compromis avec Hitler.

1932-1938

 

Où il est montré qu’alors que les mesures nazies les plus radicales s’abattent sur eux, les Juifs allemands croient toujours qu’un terrain d’entente peut être trouvé avec le régime

  >> SUITE de cet article »

L’Eglise protestante allemande, une volonté coupable d’oubli. 1945-1950

Marc-André Charguéraud le 1 septembre, 2013

L’Eglise protestante allemande,

une volonté coupable d’oubli.

1945-1950

 

L’antisémitisme et l’antijudaïsme toujours présents

retardent toute repentance. 

Dans les années qui ont suivi la guerre, les dirigeants de l’Eglise confessante de Martin Niemöller prennent la direction des Eglises évangéliques d’Allemagne (EKD). [1] On était en droit d’attendre que l’Eglise reconnaisse une part de culpabilité dans la catastrophe juive. Il n’en fut rien. Le « contexte » de l’époque ne s’y prêtait pas, a-t-on plaidé ! Une excuse inacceptable.

Quel qu’en soit le prix, sa propre réconciliation interne fut la priorité de l’Eglise. L’exemple de Siegfried Leffler est choquant. Il fut l’un des initiateurs du mouvement des « Chrétiens allemands ». Il proclamait que Hitler était un envoyé de Dieu sur terre. [2] A la défaite, il est emprisonné. Mais dès 1949, l’EKD le réadmet comme pasteur et lui confie, aussi stupéfiant que cela paraisse, le poste de porte-parole de l’Eglise de Bavière.[3]
>> SUITE de cet article »

Appels au secours. 1936-1945.

Marc-André Charguéraud le 4 avril, 2013

Appels au secours.
1936-1945.

Cris de désespoir et accusations des Juifs d’Europe.

 

Cet article est extrait d’une nouvelle série de :
« 50 autres idées reçues sur la Shoah »
nouvelle série qui sera publiée en 2013.

Cordialement vôtre, Marc-André Charguéraud
Trouvez également dans mon blog, les articles récemment publiés.
La Shoah revisitée (
http://la-shoah-revisitee.org)

Consultez aussi mon site :Expliquez-moi !
Actualité économique et financière. Compréhensibles par tous, quelques lignes situent le problème et suggèrent des solutions.

-_-_-_-_-_-_-_-_-

Les Juifs d’Europe désespérés appellent au secours les Alliés et leurs frères du monde libre. Les citations qui suivent sont d’autant plus poignantes qu’elles proviennent de leaders juifs sur le terrain, eux-mêmes victimes des nazis. Plus que les commentaires écrits depuis, elles reflètent directement ce que les contemporains ont vécu et ressenti. >> SUITE de cet article »

Pacifisme et Shoah – Les limites que le pacifisme a dépassées.

Marc-André Charguéraud le 1 mars, 2013

Pacifisme et Shoah

Les limites que le pacifisme a dépassées.

Le pacifisme porte sa part
de responsabilité dans le génocide.

 

Cet article est extrait d’une nouvelle série de :
« 50 autres idées reçues sur la Shoah »
nouvelle série qui sera publiée en 2013.

Cordialement vôtre, Marc-André Charguéraud
Trouvez également dans mon blog, les articles récemment publiés.
La Shoah revisitée (
http://la-shoah-revisitee.org)

Consultez aussi mon site :Expliquez-moi !
Actualité économique et financière. Compréhensibles par tous, quelques lignes situent le problème et suggèrent des solutions

 

« Le jour du boycott a été le jour de la plus grande lâcheté. Sans cette lâcheté, tout ce qui suivit ne serait pas arrivé », écrit après la guerre le Rabbin Léo Baeck, président de la communauté juive d’Allemagne.[1] Il se réfère au boycott de tous les magasins et entreprises juives le 1er avril 1933. Il pense qu’une intervention des puissances occidentales aurait changé le destin des Juifs d’Europe. Le Rabbin Stephen Wise, président de l’American Jewish Congress, le rejoint lorsqu’il écrit : « La guerre contre nous (les Juifs) a commencé avant la guerre mondiale… si vous, si nous qui avions un pouvoir spirituel et moral, nous avions pu pousser l’Amérique, l’Angleterre et la France à intervenir pour le compte des innocents qui périrent, la guerre ne serait peut être pas arrivée ».[2]

>> SUITE de cet article »

L’abandon des Juifs polonais 1933 – 1939

Marc-André Charguéraud le 3 février, 2013

L’abandon des Juifs polonais

1933 – 1939

 

Cet article est extrait d’une nouvelle série de :
« 50 autres idées reçues sur la Shoah »
nouvelle série qui sera publiée en 2013.

Cordialement vôtre, Marc-André Charguéraud
Trouvez également dans mon blog, les articles récemment publiés.
La Shoah revisitée (
http://la-shoah-revisitee.org)

Consultez aussi mon site :Expliquez-moi !
Actualité économique et financière. Compréhensibles par tous, quelques lignes situent le problème et suggèrent des solutions

 

Entre 1933 et 1939, les démocraties occidentales ont accepté six fois plus de réfugiés juifs du Reich que de Pologne[1] : 359.000 contre 54.000, bien que la population juive initiale de Pologne ait été quatre fois supérieure : 3.300.00 Juifs contre 869.000 pour le Reich.[2]  Cela signifie que seulement 1,6% des Juifs polonais ont trouvé refuge en Occident. Un pourcentage dérisoire comparé à celui de leurs coreligionnaires du Grand Reich  qui s’élève à 37%. Là s’arrête l’énumération de ces chiffres brutaux, tragiques et accusateurs. Accusateurs, car ils font le procès d’un Occident qui a abandonné la Pologne, alors que se préparent les feux de la Shoah. Quelles qu’en soient les raisons, un score aussi piètre peut-il se justifier ?
>> SUITE de cet article »

Les neutres retardent la victoire.

Marc-André Charguéraud le 7 septembre, 2012

Les neutres retardent la victoire.
1940-1944

Chaque jour supplémentaire de guerre
condamne à mort un millier de Juifs.

 

Cet article est extrait d’une nouvelle série de :
« 50 idées reçues sur la Shoah »
nouvelle série qui sera publiée en 2013.

 

Cordialement vôtre, Marc-André Charguéraud
Trouvez également dans mon blog, les articles récemment publiés.
La Shoah revisitée (
http://la-shoah-revisitee.org)

Consultez aussi mon site :Expliquez-moi !
Actualité économique et financière. Compréhensibles par tous, quelques lignes situent le problème et suggèrent des solutions

 

Quatre pays neutres, la Suède, le Portugal, l’Espagne et la Turquie ont livré à l’Allemagne pendant la guerre des matières premières essentielles à son industrie d’armement. « L’existence même de l’Allemagne dépendait de l’importation du minerai de fer de haute qualité suédois », écrit William Shirer dans son ouvrage monumental sur le IIIème Reich.[1] Les Alliés ont compris depuis le début de la guerre l’importance vitale de ce minerai suédois pour la production de matériel militaire allemand. En avril 1940 le débarquement franco-britannique qui échoue à Narvik, petit port septentrional de Norvège, a été organisé pour « couper la route du fer ».

>> SUITE de cet article »

Le monde commet une erreur désastreuse.

Marc-André Charguéraud le 5 juin, 2012

Le monde commet une erreur désastreuse.
1933

Cet article est extrait de “50 idées reçues sur la Shoah »

Editeur : LABOR ET FIDES (4 avril 2012)
Langue : Français
ISBN-10: 2830914406
ISBN-13 EAN: 978-2830914405

Cordialement vôtre, Marc-André Charguéraud
Trouvez également dans mon blog, les articles récemment publiés.
La Shoah revisitée (
http://la-shoah-revisitee.org)

Consultez aussi mon site :Expliquez-moi !
Actualité économique et financière. Compréhensibles par tous, quelques lignes situent le problème et suggèrent des solutions

« Le jour du boycott a été le jour de la plus grande lâcheté. Sans cette lâcheté, tout ce qui suivit ne serait pas arrivé », écrit après la guerre Léo Baeck.[1] Le rabbin se réfère au boycott des magasins et des affaires juives organisé par les nazis le 1er avril 1933. Il dénonce la passivité et le soutien à Hitler de la population allemande et des dirigeants étrangers pendant les six mois qui ont suivi sa nomination comme Chancelier du Reich, le 31 janvier 1933.

>> SUITE de cet article »

Le sauvetage des Juifs devra attendre la victoire. 1942-1945.

Marc-André Charguéraud le 5 décembre, 2011

Le sauvetage des Juifs
devra attendre la victoire.

1942-1945.

Même si la Shoah continue ses massacres.

Cet article est extrait d’un livre dont le premier tome paraîtra
au premier semestre 2012 sous le titre :

La Shoah revisitée. 50 idées reçues et événements méconnus.

Cet article fait partie d’une série qui a pour titre :

La Shoah en perspective Idées reçues, paradoxes, polémiques, pages oubliées

Cordialement vôtre, Marc-André Charguéraud
Trouvez également dans mon blog, les articles récemment publiés.
La Shoah revisitée (http://la-shoah-revisitee.org)

Les Alliés en guerre refusent de sauver des Juifs.

Marc-André Charguéraud le 3 octobre, 2011

Les Alliés en guerre refusent
de sauver des Juifs.

1942-1944.

Cet article est extrait d’un livre dont le premier tome paraîtra
au premier semestre 2012 sous le titre :

La Shoah revisitée. 50 idées reçues et événements méconnus.

Cet article fait partie d’une série qui a pour titre :

La Shoah en perspective Idées reçues, paradoxes, polémiques, pages oubliées

Cordialement vôtre, Marc-André Charguéraud
Trouvez également dans mon blog, les articles récemment publiés.
La Shoah revisitée (http://la-shoah-revisitee.org)

Les neutres retardent la victoire

Marc-André Charguéraud le 12 février, 2011

Les neutres retardent la victoire

Chaque jour supplémentaire de guerre
condamne à mort un millier de Juifs

Cet article fait partie d’une série qui a pour titre :

La Shoah en perspective Idées reçues, paradoxes, polémiques, pages oubliées

Cordialement vôtre, Marc-André Charguéraud

Trouvez également dans mon blog, les articles récemment publiés.
La Shoah revisitée (http://la-shoah-revisitee.org)

>> SUITE de cet article »

L’Europe de l’Est achève la politique de Hitler d’élimination des Juifs

Marc-André Charguéraud le 12 juin, 2010

L’Europe de l’Est achève la politique de Hitler
d’élimination des Juifs

Un aspect peu connu de la persécution systématique des survivants de la Shoah
alors que les Alliés ont gagné la guerre.

Cet article fait partie d’une série qui a pour titre :

La Shoah en perspective
Idées reçues, paradoxes, polémiques, pages oubliées

Cordialement vôtre,  Marc-André Charguéraud

Trouvez également dans mon blog, les articles récemment publiés.
La Shoah revisitée (http://la-shoah-revisitee.org)

>> SUITE de cet article »

Le Camp – Claude CHERMAIN – Editions du gibier de potence

Moïse Rahmani le 27 mai, 2010

60€ pour 10 livres commandés port compris.

Contacter Claude CHERMAIN

Marc-André Charguéraud : un historien de la Shoah

Moïse Rahmani le 22 mai, 2010

Marc-André Charguéraud : un historien de la Shoah

Marc-André Charguéraud est un historien de la Shoah, et un homme de lettres qui a mené plusieurs enquêtes sur l’attitude des témoins de la Shoah.  Combattant volontaire dans les troupes françaises en 1944, il est diplômé de sciences politiques et de droit (Paris) et a obtenu un Master of Business Administration à l’université de Harvard. Il a dirigé plusieurs entreprises avant de se consacrer à l’écriture de livres sur l’histoire de la Shoah.

Lire la suite–>

Vive le printemps bis

Moïse Rahmani le 19 mai, 2010

Belfond réédite le chef-d’œuvre de Lion Feuchtwanger dont les nazis ont dénaturé l’esprit en s’emparant de son oeuvre pour un faire un film viscéralement antisémite.

Financier de génie, doté d’une intelligence hors du commun, Süss Oppenheimer cherche un souverain à la mesure de ses ambitions.

>> SUITE de cet article »

Pour les longs week-ends de mai

Moïse Rahmani le 11 mai, 2010

Mai, le plus beau des mois, nous amène ses longs week-ends. Au nord, il fait gris et froid. Alors, pourquoi ne pas lire ?

Au Sud, le soleil fait des apparitions et il faut bon lézarder au soleil. Assis sur votre chaise longue, un bon livre à la main, n’est-elle pas belle la vie ?

  >> SUITE de cet article »

De quelques livres à lire encore au coin du feu…

Moïse Rahmani le 9 mai, 2010

Le printemps, que nous avions anticipé, espéré, qui avait même fait une apparition remarquée, timide, mais remarquée, semble s’éloigner. Ne désespérons pas, il reviendra, mais, entretemps, nous avons rallumé radiateurs et les cheminées. Profitons-en pour lire un peu…

>> SUITE de cet article »

La Roumanie, un génocide sans les nazis

Marc-André Charguéraud le 9 mai, 2010

La Roumanie, un génocide sans les nazis

Cet article fait partie d’une série qui a pour titre :

La Shoah en perspective
Idées reçues, paradoxes, polémiques, pages oubliées

Cordialement vôtre,  Marc-André Charguéraud

Trouvez également dans mon blog, les articles récemment publiés.
La Shoah revisitée (http://la-shoah-revisitee.org)

>> SUITE de cet article »

Le Danemark, un exemple pour l’Occident ?

Marc-André Charguéraud le 9 mai, 2010

Le Danemark, un exemple pour l’Occident ?

 1940-1945[1]
Un « protectorat modèle » pour Hitler

Cet article fait partie d’une série qui a pour titre :

La Shoah en perspective
Idées reçues, paradoxes, polémiques, pages oubliées

Cordialement vôtre,  Marc-André Charguéraud

Trouvez également dans mon blog, les articles récemment publiés.
La Shoah revisitée (http://la-shoah-revisitee.org)

  >> SUITE de cet article »