El Espanto De Perderte (Un texte poesie de Haim Vitali Sadacca)

webmaster Sefarad.org le 19 juillet, 2011

 

  muevo El Espanto De Perderte

>> SUITE de cet article »

Me souvenant des HEURES où je n’étais pas sage…

Sabine Aussenac le 13 mai, 2010

Votre âme est une enfant que je voudrais bercer…

Sabine Aussenac le 10 mai, 2010

Quand au soir revenu, je descends au jardin

Sabine Aussenac le 26 avril, 2010

Sabine Aussenac

L’enlèvement au sérail.

Sabine Aussenac le 9 avril, 2010

Sabine Aussenac

L’enlèvement au sérail.

Quand sera revenu le temps des hirondelles

Et qu’au soir nous irons, riant à tire d’aile,

Vers les bois embaumés de muguet et d’iris,

Je serai mon aimé ta captive à Tunis.

>> SUITE de cet article »

Encore quelques livres pour Pessah

Moïse Rahmani le 31 mars, 2010

Encore quelques livres pour Pessah

>> SUITE de cet article »

La Shoah, c’est has been. (La Rafle)

Sabine Aussenac le 14 mars, 2010

La Shoah, c’est has been. Sabine Aussenac

« Est-ce qu’on sera grands, un jour ? »

Si l’un de nos élèves demande ça à mon collègue d’histoire, il n’aura pas de mal à lui répondre ; bon, bien sûr, il y le prion et la grippe du porcinet, et le réchauffement climatique, et JIHAD-Jane, mais bon, à priori, nos chères têtes blondes devraient tranquillement passer leur brevet, leur bac, éventuellement même quelque L3 ou Master, et puis boire, fumer, conduire, aimer, trahir, mentir, voler, berner, promettre, permettre, procréer, survivre, pleurer, sourire, servir, voyager, s’engager…Vivre, enfin.
>> SUITE de cet article »

J’écrirai quoiqu’on dise des milliers de poèmes.

Sabine Aussenac le 3 mars, 2010

Sabine AussenacUne poesie de Sabine

J’écrirai  quoiqu’on dise des milliers de poèmes.

>> SUITE de cet article »

Je tiens ta main comme un nuage.

Sabine Aussenac le 21 février, 2010

Je tiens ta main comme un nuage.

Sabine Aussenac

 

 

Tes mots si frais comme une averse

Et ton sourire qui me renverse

Tous ces parfums comme en printemps

Et cette pluie mêlée au vent
>> SUITE de cet article »

Mais où sont passés mes bébés ?

Sabine Aussenac le 20 février, 2010

Mais où sont passés mes bébés ?

Sabine AussenacPortes qui claquent

Fou rires et larmes

Frigo aussitôt vidé

Pleurs au téléphone

Et les copains qui sonnent >> SUITE de cet article »

Curriculum vitae

Sabine Aussenac le 17 février, 2010

Sabine AussenacCurriculum vitae

Rhénane

Pour les étés de mon enfance

Bercés par une Lorelei
>> SUITE de cet article »

Sonnet du Baiser.

Sabine Aussenac le 29 janvier, 2010

Sabine Aussenac

Sonnet du Baiser.

Entêtante et douée pour un bonheur fragile

Je volerai vers toi comme on va vers la mer

Paris soudain figé devant l’hôtel de ville

Doisneau et son Baiser à jamais sont offerts
>> SUITE de cet article »

Celle qui dit

Sabine Aussenac le 23 janvier, 2010

Celle qui dit.

Sabine Aussenac

J’aurais aimé pétrir une argile torride
Et de mes mains déesses créer de terre aride
Formes femmes fantasmes modelés tel destins
J’aurais été Camille aux côtés de Rodin
>> SUITE de cet article »

Quand on connaît Voltaire on ne peut plus tomber.

Sabine Aussenac le 20 janvier, 2010

Quand on connaît Voltaire on ne peut plus tomber.

 

 

Sabine Aussenac

On m’a dit de me taire et je me suis levée :

Quand on connaît Voltaire on ne peut plus tomber ;

Quand on meurt seul à terre en pays dépeuplé,

En songeant à naguère et aux vents déployés.
>> SUITE de cet article »