L’ Aliya n’était pas pour les Juifs américains. 1948-1952

webmaster Sefarad.org le 2 juillet, 2014

Marc André Chargeraud

Marc André Chargeraud

L’ Aliya n’était pas pour
les Juifs américains

1948-1952
Aliya

un sujet d’une réalité délicate
qui n’a pas souvent été présenté.

Malgré les appels de Ben Gourion, peu de sionistes américains iront en Israël rejoindre les survivants de la Shoah.

Trois ans et demi après la création de l’Etat d’Israël, Ben Gourion, son président, est amèrement déçu. Il écrit le 24 septembre 1951 à Bernard Rosenblatt, un vétéran du sionisme : « J’ai mentionné dans mes déclarations aux dirigeants du sionisme américain ma déception que pas même cinquante d’entre eux n’aient émigré en Israël depuis que l’Etat a été créé ».[1] Un chiffre insignifiant pour les Etats-Unis, un pays où vivent 5 600 000 Juifs, la plus grande communauté juive du monde.[2]
>> SUITE de cet article »

Stéphane Hessel au Panthéon de l’ULB – par Isaac Franco

Moïse Rahmani le 21 mai, 2014
Nous publions cet article de notre Ami ISAAC FRANCO
en réaction à l’outrageux  hommage rendu a Stéphane Hessel par l’ULB
qui, une fois de plus, ne s’est pas grandie !

 

Stéphane Hessel au Panthéon de l’ULB

 

Isaac FrancoSur proposition de l’Union des anciens de l’Université Libre de Bruxelles (UAE), le Recteur de l’Université a accepté de donner le nom « square Stéphane Hessel » aux pelouses qui entourent la statue de Théodore Verhaegen.

C’est ainsi que ce lundi 19 mai, l’ULB a honoré un homme qui a osé déclarer que « la politique d’occupation allemande était, si on la compare par exemple avec la politique d’occupation actuelle de la Palestine par les Israéliens, une politique relativement inoffensive, si l’on fait abstraction d’éléments d’exception comme les incarcérations, les internements et les exécutions, ainsi que le vol d’œuvres d’art. »
>> SUITE de cet article »

L’Espace de Yaël König

webmaster Sefarad.org le 7 mars, 2014

Staline au secours de l’Etat d’Israël.

Marc-André Charguéraud le 2 octobre, 2012

Staline au secours de l’Etat d’Israël.
1947-1948

La volte-face surprenante d’un dictateur
foncièrement  antisémite et antisioniste.

Troisième article d’une nouvelle série de « 50 autres idées reçues sur la Shoah »

 

Cet article est extrait d’une nouvelle série de :
« 50 autres idées reçues sur la Shoah »
nouvelle série qui sera publiée en 2013.

 

Cordialement vôtre, Marc-André Charguéraud
Trouvez également dans mon blog, les articles récemment publiés.
La Shoah revisitée (
http://la-shoah-revisitee.org)

Consultez aussi mon site :Expliquez-moi !
Actualité économique et financière. Compréhensibles par tous, quelques lignes situent le problème et suggèrent des solutions

 

Le 15 mai 1947, le monde occidental s’éveille surpris par le discours pro sioniste inattendu d’Andrei Gromyko la veille à l’ONU. « Pendant la dernière guerre, le peuple juif a subi des peines et des souffrances exceptionnelles… Un grand nombre des Juifs survivants en Europe ont été privés de leur pays, de leur foyer et de leurs moyens d’existence… Le fait qu’aucun pays occidental n’ait été en mesure de défendre les droits les plus élémentaires du peuple juif… explique l’aspiration des Juifs à établir leur propre État. Il serait injuste de ne pas le prendre en considération et de refuser ce droit au peuple juif…»
>> SUITE de cet article »