Quand Hitler a-t-il décidé la Shoah ? – 1920-1941 – Hypothèses et réalités

Marc-André Charguéraud le 6 juin, 2014

Marc André Chargeraud

Marc André Chargeraud

Quand Hitler a-t-il
décidé la Shoah ?

1920-1941

  Hypothèses et réalités

 

Pendant les années soixante à quatre vingt, des débats, des controverses devrait-on dire, ont opposé les meilleurs historiens de la Shoah. Lucy Davidowicz et Eberhard Jäckel ont été les chefs de file du mouvement des “intentionnalistes“. Ils estiment qu’Hitler dès les années vingt avait arrêté son programme de liquidation des Juifs d’Europe.[1] Les “ fonctionnalistes“ emmenés par Martin Broznat et Christopher Browning pensent au contraire qu’avant 1941 il n’existait pas chez le Führer de volonté arrêtée d’extermination.

Cette polémique a fait couler des fleuves d’encre, et a donné lieu à des colloques sans fin. Des livres, souvent conséquents, ont été publiés récemment encore par des historiens « fonctionnalistes ».[2] Ils cherchent la date précise à laquelle Hitler a pris sa décision en 1941. Une décision, qui étant donné son importance et ses conséquences majeures, ne pouvait être prise que par Hitler.
>> SUITE de cet article »

Rafle du Vel d’Hiv : Laval pouvait refuser sa complicité. 1942-1943

Marc-André Charguéraud le 3 janvier, 2013

Rafle du Vel d’Hiv :
Laval pouvait refuser sa complicité.
1942-1943

  Cet article est extrait d’une nouvelle série de :
« 50 autres idées reçues sur la Shoah »
nouvelle série qui sera publiée en 2013.
Cordialement vôtre, Marc-André Charguéraud
Trouvez également dans mon blog,
les articles récemment publiés.
La Shoah revisitée (
http://la-shoah-revisitee.org)

Consultez aussi mon site :Expliquez-moi !
Actualité économique et financière. Compréhensibles par tous,
quelques lignes situent le problème et suggèrent des solutions

En septembre 1942 et en juillet 1943, Laval refuse de coopérer et des rafles massives sont annulées par les Allemands.

Dans Paris occupé, au cours de la rafle du « Vel d’hiv » les 16 et 17 juillet 1942, 12 884 Juifs étrangers sont arrêtés à Paris par la police sur l’ordre du gouvernement de Vichy dirigé par Pierre Laval. Ils sont remis aux Allemands qui les déportent vers la mort. >> SUITE de cet article »