L’abandon des Juifs polonais 1933 – 1939

Marc-André Charguéraud le 3 février, 2013

L’abandon des Juifs polonais

1933 – 1939

 

Cet article est extrait d’une nouvelle série de :
« 50 autres idées reçues sur la Shoah »
nouvelle série qui sera publiée en 2013.

Cordialement vôtre, Marc-André Charguéraud
Trouvez également dans mon blog, les articles récemment publiés.
La Shoah revisitée (
http://la-shoah-revisitee.org)

Consultez aussi mon site :Expliquez-moi !
Actualité économique et financière. Compréhensibles par tous, quelques lignes situent le problème et suggèrent des solutions

 

Entre 1933 et 1939, les démocraties occidentales ont accepté six fois plus de réfugiés juifs du Reich que de Pologne[1] : 359.000 contre 54.000, bien que la population juive initiale de Pologne ait été quatre fois supérieure : 3.300.00 Juifs contre 869.000 pour le Reich.[2]  Cela signifie que seulement 1,6% des Juifs polonais ont trouvé refuge en Occident. Un pourcentage dérisoire comparé à celui de leurs coreligionnaires du Grand Reich  qui s’élève à 37%. Là s’arrête l’énumération de ces chiffres brutaux, tragiques et accusateurs. Accusateurs, car ils font le procès d’un Occident qui a abandonné la Pologne, alors que se préparent les feux de la Shoah. Quelles qu’en soient les raisons, un score aussi piètre peut-il se justifier ?
>> SUITE de cet article »

Le primat de Pologne «chrétiennement antisémite»

Marc-André Charguéraud le 3 septembre, 2010

 

Le primat de Pologne

 «chrétiennement antisémite»

Un antisémitisme meurtrier a contribué
à rendre la Pologne « Judenfrei »

Cet article fait partie d’une série qui a pour titre :

La Shoah en perspective
Idées reçues, paradoxes, polémiques, pages oubliées

Cordialement vôtre, Marc-André Charguéraud

Trouvez également dans mon blog, les articles récemment publiés.
La Shoah revisitée (http://la-shoah-revisitee.org)

>> SUITE de cet article »

La Roumanie, un génocide sans les nazis

Marc-André Charguéraud le 9 mai, 2010

La Roumanie, un génocide sans les nazis

Cet article fait partie d’une série qui a pour titre :

La Shoah en perspective
Idées reçues, paradoxes, polémiques, pages oubliées

Cordialement vôtre,  Marc-André Charguéraud

Trouvez également dans mon blog, les articles récemment publiés.
La Shoah revisitée (http://la-shoah-revisitee.org)

>> SUITE de cet article »

Le Danemark, un exemple pour l’Occident ?

Marc-André Charguéraud le 9 mai, 2010

Le Danemark, un exemple pour l’Occident ?

 1940-1945[1]
Un « protectorat modèle » pour Hitler

Cet article fait partie d’une série qui a pour titre :

La Shoah en perspective
Idées reçues, paradoxes, polémiques, pages oubliées

Cordialement vôtre,  Marc-André Charguéraud

Trouvez également dans mon blog, les articles récemment publiés.
La Shoah revisitée (http://la-shoah-revisitee.org)

  >> SUITE de cet article »

Haleluia! Sheheyanu!

Moïse Rahmani le 6 mai, 2010

Haleluia ! Sheheheyanu !

 Haleluia ! Sheheheyanu ! Grace a JCall, cette vaste fumisterie (mais il y a toujours pire car, hier, des juifs de gauche, de la gauche de la gauche, en majorité de Belgique, ont écrit une carte blanche dans Le Soir expliquant pourquoi ils ne signent pas cet « appel à la raison » (comme si quelqu’un le leur demandait !), haleluia disais-je car selon Leila Shahid, la parente du mufti-criminel de guerre Amin El-Husseini, les Palestiniens ont désormais un interlocuteur.
>> SUITE de cet article »

Israël-Palestine : appel à la raison. Oui, mais quelle raison ?

Moïse Rahmani le 22 avril, 2010

Israël-Palestine : appel à la raison. Oui, mais quelle raison ?

Quelques Juifs « bien pensants » au cœur (mais non au portefeuille !) à gauche, cette gauche caviar si proche du peuple, ont signé une carte blanche dans Le Soir appelant Israël et la Palestine à la raison, carte blanche de ceux qui veulent décider du destin de l’État d’Israël, bien au chaud dans leur salon de Bruxelles, de Paris ou d’ailleurs est honteuse de parti pris.

>> SUITE de cet article »

Il était une fois.

Moïse Rahmani le 12 avril, 2010

Pour commémorer Yom HaShoah et rendre hommage aux six millions de victimes de la barbarie, un texte de Haïm Vidal Sephiha, déporté de Belgique qui a miraculeusement survécu à l’enfer concentrationnaire.

Il était une fois…

Un récit concentrationnaire

de Haïm -Vidal Sephiha

>> SUITE de cet article »