Yosef OPATOSHU, « Le Fondouk Vert » et autres récits,

webmaster Sefarad.org le 16 janvier, 2014

L’Institut d’Études du Judaïsme
a le plaisir de vous annoncer la publication
du onzième volume de sa collection « Mosaïque ».

Yosef OPATOSHU, "Le Fondouk Vert" et autres récits,

 

Yosef OPATOSHU,
« Le Fondouk Vert » et autres récits,

Traduits du yiddish, présentés et annotés
par Nathan WEINSTOCK


Didier Devillez Editeur,
Institut d’Etudes du Judaïsme,
Bruxelles, 2013.

 

25€ – ISBN 978-2-87396-140-4

 

On trouvera dans ce volume un choix de nouvelles dues à la plume du grand écrivain yiddish Yosef (Joseph) Opatoshu (1886-1954), auteur reconnu comme un classique des lettres yiddish modernes, suivi d’un extrait de son roman historique « 1863 » qui est le second volume d’une vaste fresque relatant les tribulations d’une communauté juive dans la Pologne du XIXe siècle.

Né en Pologne en 1886 qu’il a quitté très tôt pour s’installer à New York où il devait décéder en 1954, Opatoshu n’a pas tardé à s’y imposer comme un des leaders du courant des Yungè (« Les Jeunes »), la génération montante de jeunes écrivains yiddish désireux de rompre avec ce qu’ils jugeaient être la mièvrerie et le provincialisme de leurs aînés.
Romancier engagé, auteur de nombreux récits historiques – dont l’inoubliable « Dans les forêts de Pologne », description poignante de la dégénérescence de la mouvance hassidique du Rèbè de Kotsk, récit qui se poursuit dans « 1863 » -, il est également un maître de la nouvelle, sachant allier le réalisme à l’humour.

La sélection, la présentation, l’annotation et la traduction des récits
ont été assurées par:
Nathan Weinstock, lauréat 2010 du Prix de yiddish Max Cukierman
qui a traduit précédemment une autre sélection des nouvelles de cet auteur.

Avec le soutien de la Fondation du Judaïsme de Belgique.

Les Juifs Noirs et le Yiddish…

webmaster Sefarad.org le 9 août, 2010

Par Guershon Nduwa

Les juifs noirs aiment le Yiddish, cette langue fait partie du patrimoine historique Juif
>> SUITE de cet article »

Vive le printemps bis

Moïse Rahmani le 19 mai, 2010

Belfond réédite le chef-d’œuvre de Lion Feuchtwanger dont les nazis ont dénaturé l’esprit en s’emparant de son oeuvre pour un faire un film viscéralement antisémite.

Financier de génie, doté d’une intelligence hors du commun, Süss Oppenheimer cherche un souverain à la mesure de ses ambitions.

>> SUITE de cet article »

Encore quelques livres pour Pessah

Moïse Rahmani le 31 mars, 2010

Encore quelques livres pour Pessah

>> SUITE de cet article »